07/05/2016 – L’Albanie à contre vent et la descente vers Saint André

      Commentaires fermés sur 07/05/2016 – L’Albanie à contre vent et la descente vers Saint André

 

Samedi 7 mai.Place Pelloutier, vers 13H30.  Un mot surpasse  tous les  autres pour les  cyclos  du CRA  présents , moins  nombreux qu’à  l’accoutumée : le  vent. «  Entre une moyenne  de 35 kms/h et  des rafales    pratiquement  du  double » est il annoncé.

Pas n’importe  quel vent  , en plus . Le  nôtre :l’Autan. « Celui qui excite les  animaux et  déprime  les  humains »  selon Octave, dont le  retour se  bonifie au  fil des sorties.

«  Allez, il  me  faut  encore  trois  semaines  pour  retrouver  ma  forme  d ‘avant (l’olympique) » nous  dit  il en se  remémorant  les  épreuves  médicales  traversées. Un domaine  sur lequel   il  demeure intarissable …Et  on partage  son  bonheur de renouer ainsi  avec  le  vélo.Et on roule à ses côtés  en thatchant avec un vrai plaisir.

La(relative) baisse  de  fréquentation de  ce  samedi  s’explique facilement .  Pas  mal de  copains  et  copines  cyclos  sont partis  pour les quatre  jours  vers  le Salagou. Et le pont de l’Acension mobilise  des   grands parents cyclo dans l’accueil intergénérationnel.

Jacques  de Gaycre se  dévoue  pour  le  capitanat  du  jour. 10  bonhommes. Quelle direction ?… «  ben, dit il, faut  composer avec  ce  satané  vent  pour  ne  pas  souffrir  au  retour…on va  aller  vers  Teillet, Alban  et Saint André ».

On est  plusieurs  à  grimacer en pensant aux «   faux plats  ascendants »à subir  entre  Albi et  Teillet  village  symbole  de  l’entrée vers l’Albanie tarnaise.Demi- surprise  heureuse, Jacques délaisse   la route  de Fréjairolles pour emprunter  , depuis  les  bas  de  Cambon, cette  petite  route  montante  et  boisée permettant  de rejoindre Teulet, puis Mouziès -Teulet avant  de récupérer  la  route  de Teillet et ses  virages montants.

Halte  à  Teillet  car les ryhtmes diffèrent lors  des  dernières montées. On stoppe  sur  la  grand- place avant  de  remarquer ,près du poids public,   un gite  rural apprécié des vacanciers.On soulage  la  vessie, on approvisionne  l’estomac ou  on remplit  le  bidon.

Instant  délicieux durant lequel , spontanément, Jacky  et Bernard  se  remémorrent leurs  années de coureurs  cyclistes amateurs . Et d’évoquer tel ou  tel  caïd de l’époque  s’arrangeant  avec deux  compères  pour  truster  les  primes. «  Y ‘avait  comme  un mafia…N’empêche, une  fois  qu’ils  se  neutralisaient  tous  les  trois, j’ai  gagné d’un pneu », sourit Jacky avec  ,dans le  regard, une telle  nostalgie  gourmande  et  sincère que j’en suis autant  touché  que lui.Joli moment.

Nous  voici maintenant  partis  pour  rejoindre Alban (14kms)  via  la  route   des plateaux, des puech . Et  là, bonjour  le  souvenir…faux plats  nombreux  et  vent costaud  (souvent) de  face  nous font tous souffrir.On s’accroche. Les  écarts  se  creusent  avant  le  regroupement  mais personne n’échappe à la  dûreté  de  l’effort.

Ensuite, la descente, d’Alban à Saint André, est une récompense totale, paysagère et cyclo.Une  des plus  belles routes de la Vallée. Reste l’ultime  épreuve, entre  Ambialet  et Albi : Fontcouverte  elle même. On est quelques  uns  à la vaincre au mental.

En haut, on se sépare  en deux groupes.L’un rentre  directement  sur Saint Juéry. Le  second  s’offre le  retour  par Bellegarde. Tous ,fatigués ou pas , se  souviendront  particulièrement  de  cette  sortie venteuse en Albanie. vive le vélo