08/12/2016 – Théâtre d’ombres portées sur le talus de Labastide

      Commentaires fermés sur 08/12/2016 – Théâtre d’ombres portées sur le talus de Labastide

Mercredi 8 décembre. Albi, place Fernand Pelloutier. 13H30 ou presque. Difficile  de  se  croire ici en décembre  car la température flirte  avec les 16 degrés .

Surtout, le  ciel est d’un tel  bleu  horizon qu’on s’imagine tous  dispensés  de la moindre   tentation personnelle de baisse de  moral. Impossible  de  ne  pas  voir ( momentanément)  la  vie  en  bleu. On raillerait même les infos nationales sur la pollution et la  noirceur  du  ciel de Lutèce, de Lyon et bien d’autres agglomérations si ce  n’était  aussi  inquiétant.

La  place Pelloutier se  colore  des  vestes  des  cyclos .Moult  conversations   l’animent d’une ambiance  bon  enfant. Gérard G apparait emmitouflé tel un combattant  anti …grippe .Le port  de  la  capuche  lui  va  à  ravir. Plus De nombreux petits  groupes parlent d’un peu  tout, de l’AG de  vendredi  soir , notamment et de  ses premiers  échos. Joëlle discute activement  avec d’éminents Tamalous . Parleraient ils recettes  de  cuisine ?

Les départs s’effectuent  comme  à  l’accoutumée. Le  groupe 3 me  semble battre   aujourd’hui des records  d’affluence. Le  délaissant, voulant  tester ce mollet  droit  contraint au  repos  depuis  trois  semaines, j’intègre  un  mini peloton  initié  par Josette  et  Claude L.

On se  retrouve  six : Josette, Claude L, Jean Paul M, Jean Marc ( Fletcha) et  Patrick . Tous deux envisagent  d’adhérer ou  de  ré adhérer   au CRA . Ceci n’échappe  pas à  Capt’aine Claude. Ils sont aussitôt informés  de toutes les  démarches. Certificat médical compris.

Belle  balade via Marssac,  Lagrave, Montans, Lisle  sur Tarn, le chemin de Toulze, les  bas  de Senouillac, Labastide ,Marssac  et Albi  par des pistes  cyclables chères  à Josette  et Claude.

Rouler  ainsi  à six  est  un vrai  plaisir . Chacun(e) reste  zen, attentif au trafic routier à quatre  roues  et précautionneux vis  à  vis  de ses complices à  deux roues .

On parle aussi, bien évidemment. Des lotos  du  temps  où le  club se  devait de renforcer  sa  trésorerie, de Tinou le  gentil  quadrupède d’une habitante  du  Séquestre, du laboratoire  d’hygiène  départemental où  se  sont  côtoyées il y a longtemps les  femmes  de  deux d’entre  nous . D’ une  décennie professionnelle  durant  laquelle  Fletcha, Patrick  et  moi avons  participé  aux sorties du   groupe  des  copains  cyclos  de l’ex Conseil Général .

Soudain, en pédalant le long de  la petite route  de Micoulet ,au pied  de Labastide de Lévis et en contrebas immédiat des  champs, Joëlle aperçoit  l’ombre  de  nos  silhouettes sur  le long  talus  ensoleillé . Et s’en régale spontanément .  « Regardez comme  nos  ombres  sont  jolies ! » s’exclame  t’elle .

C’était vrai .On aurait  dit  un  vrai  théâtre  vert d’ombres  portées. On a tous savouré  ces instants  de gracieuse pédalée bucolique offerts par le  soleil  sur   quelques  centaines  de mètres.

On  ne  se  doutait  pas  à  ce  moment  de  la  chute, sur  d’autres  routes tarnaises,  d’Henri C ( groupe2) mais  un mail rassurant nous  a  appris  qu’il était rentré  chez  lui  en soirée .

Michel Doumerc

(9 décembre 2016)