11/03/2017 – Lisle sur Tarn et le  colleur d’affiches de Dupond –Aignan

      Commentaires fermés sur 11/03/2017 – Lisle sur Tarn et le  colleur d’affiches de Dupond –Aignan

Samedi 11mars .Albi, place Pelloutier, vers 13H30 . Pas mal de  brouhahas mais un même sujet de conversation , après l’évocation  par Jacky D et Alain M de . l’heureuse  victoire  du Sporting Club Albigeois  contre  Bourgoin et de la malencontreuse réaction de  Dan Falaefa en fin de partie .

Chacun(e)l’affirme  et le répète  : «  enfin,   la véritable  première  journée de printemps … la végétation pousse, le  ciel est  bleu  et  il  fait chaud . On va  se  régaler cet après midi  en vélo! »Juste prévision  ..

Une tamaloute  que je  viens  de  saluer me  félicite pour  mes  « blagounettes » J’apprécie . Enfin une lectrice  des  historiettes  qui  se  manifeste et les rebaptise .Ca fait plaisir.

Les groupes  démarrent  dans l’habituel joyeux petit  fouillis si  peu   apprécié   des automobilistes . Je m’engage  dans  le  groupe 3bis ou4 , appelé aussi  groupe  femmes  quand  celles  ci y disposent  de  la  majorité .Ce  n’est pas le  cas  aujourd’hui, au  grand  dam  de Françoise  inconsolable . « Mais  pourquoi  donc Domi   nous  a  t’elle lâchés, … pourquoi ? …Fallait il qu’on choisisse  un parcours plus costaud pour que  cette grimpeuse  de haut niveau reste  des  nôtres ? Lâcheuse !…».

Notre  rythme jusqu’à Lisle  sur Tarn reste  pépère même  si Jean Louis le Basque en a pris les rênes. On discute souvent  en alternant les duo mais  à  9 cyclos et cyclottes ce n’est ni logique, ni facile.

Jacques  de Trombi  Noscope me parle  avec ferveur du Club citoyen créé par l’ASPTT Albi pour  ses joueuses  de  foot . « …. Le Club Citoyen s’inscrit dans la  suite du dispositif de la Fédération Française  de  foot Collectif Sports d’aide à la préparation de la reconversion des footballeuses !….On réunit les acteurs locaux pour les associer, dans une philosophie de responsabilité sociale de l’entreprise, aux actions à mettre en œuvre afin d’ aider les joueuses à avancer dans leur orientation, leur formation et leur future insertion professionnelle. ….Tiens d’ailleurs,  Michel, samedi prochain , à Rigaud,  les joueuses  de Lyon viennent  jouer  contre  nous . Ce sont les championnes d’Europe. Ce  sera un très  beau match. Le foot féminin est superbe !Faut venir ! »On viendra.

Avec Brigitte et ses consoeurs, on évoque les deux formations  au  secourisme  auxquelles les cyclos du CRA peuvent participer. L ‘ex infirmière   me  relate  aussi la tragique  fin d’ un cyclo de 56 ans  s’étant  déroulée  il ya  longtemps  à  l’occasion d’une  rando  la Teillétoise  malgré  les premiers soins  procurés avant l’arrivée d’un tout nouveau médecin . Elle  s’en souvient toujours  avec émotion.

Halte  ravitaillement  à Lisle sur Tarn. Comme d’hab, sur la grand place ,  devant la médiathèque, les toilettes et le  grand panneau  d’affichage à la disposition du public.

J’aperçois un type muni  d’un seau de  colle  et  d’un pinceau en train d’ouvrir   une  affiche pliée en quatre. Je m’approche en imaginant qu’il s’agit  de l’annonce  d’un  loto, d’un concert  ou  d’un spectacle dans  un des  villages  du Gaillacois.  Gael Faye  et les p’tis  bouchons ?Los de Nadau ?

Je le lui  demande  et  il me  sourit  gentiment en dévoilant le portrait  de Nicolas Dupont-Aignan, candidat  tout sourire et « bien propre  sur lui »  de  Debout la France . « Vous  connaissez ? »

Le ton incite  au  dialogue, pas à la  confrontation. Je lui réponds d’un oui tout aussi souriant tout  en précisant  que je n’en partage pas les idées. S’en suit un échange  amusé  et  amusant,  des plus courtois . Plusieurs  copains  s’en mêlent  dans le même état  d’esprit quand  le  colleur  d’affiches sympa rajoute   qu’il sera lui-même  candidat  sur Albi  aux législatives et que Debout La France  se  veut    éloigné de tout autre parti en lice à la présidentielle.

On se quitte , nous  sur  les  vélos pour rentrer sur Albi , lui  au volant de  sa  chère Peugeot  (  rouge) pour poursuivre  son intense  et sincère campagne  solitaire  d’affichage sur les panneaux des villages.  « Il y  croit, ce  type, ça  se  voit »me  dit  un des  copains.J’acquiesce.

Je souris  encore de cette rencontre .Allez, en attendant la prochaine sortie, vive  le  vélo !

Michel DOUMERC ( 12 mars 2017)