29/03/2017 – Les chemins buissonniers de Cap T’aine Claude et la route de la Maroquinerie.

      Commentaires fermés sur 29/03/2017 – Les chemins buissonniers de Cap T’aine Claude et la route de la Maroquinerie.

Mercredi 29 mars. « … Superbe météo  selon les prévisions sur mon smartphone .. Vous aurez au moins 20° cet après midi et peu de vent. Vous allez vous régaler ! » me dit Andrée, ce matin.

Gagné. Cette sortie se sera avérée un triple régal : cyclo, météo et paysager.

D’abord, question vélo, place Pelloutier, devant le nombre fort important de cyclos tenant absolument à rouler en groupe3, on se retrouve plusieurs à décider, sur le coup , de créer un 3bis .Belle mais modeste initiative tant les habitudes restent tenaces. «  Mais c’est pas vrai, ils sont collés les uns aux autres , me dit une personne avisée ! ».

On se retrouve donc 9.Soit 2 cyclottes ( Claude et Brigitte) et une petite brochette de mecs avec notamment Alain le supporter réfléchi et engagé du Sporting Club Albigeois en ces temps rugbystiques difficiles , Jacques de Trombi – Noscope remis d’une récente et mémorable chute avec Hubert M( que devient t’il, notre ami ?) et Jean Marc de la Madeleine ,motivé comme un tout jeune retraité , nouvel adhérent du CRA et récent propriétaire d’un vélo tout neuf à pédalier compact et freins à disques…Je connais moins les autres copains. L’un chante joliment.. L’autre a fait ses classes glorieuses dans les groupes 1 et 2 , il y a quelques années. Il a de beaux restes.

Un groupe de 9 cyclos pour le groupe 3 bis , c’est pas vraiment consistant mais, d’un autre point de vue, quel confort  pour rouler et pour tchatcher avec l’un ou l’autre. Sans oublier quiconque.Même si la cote de Trifyl , quelques autres et de fréquentes bosses nous en enlèvent alors toute envie. Pareil lorsqu’un superbe chien noir Terre Neuve oublie sa vocation première de sauveteur marin pour celle de renifleur bruyant de pneus de vélos.

Question météo, que rajouter ? Nos blancs mollets ont pris des couleurs. Le soleil nous a accompagnés tout le temps . Le ciel a inventé un bleu clair, optimiste et dégagé de tout gris susceptible de le contrarier.

Résultat, CapT’aine Claude nous a entraînés vers Lombers, Lautrec, Laboutarié, Sieurac et Orban à travers des chemins buissonniers et petites routes des crêtes très panoramiques dont on conservera longtemps le souvenir à défaut de les retrouver facilement sans GPS ou lecture de Strava. Le périple avoisine les 80 kms, de domicile à domicile.

Et puis, à la sortie de Lautrec, dès l’embranchement vers Saint Julien du Puy, on a suivi une autre bellissime petite route parsemée de panneaux et de flèches menant vers une maroquinerie. On n’est pas passés devant et Brigitte a du se contenter d’imaginer la gamme de ses productions .

Renseignements pris, si on s’y était arrêtés, on y serait encore tant le catalogue de cet artisan maroquinier est alléchant https://www.maroquinerie-jcmilhau.com.Pas de cuissard en cuir mais des choix de cartables, de bagages, de sacs à dos, de sacs femmes, de petite maroquinerie…

« …Natif du Tarn, Jean-Claude Milhau est artisan maroquinier depuis plus de 30 ans .Amoureux du cuir., Il travaille ,façonne et coud des peaux, toutes d’origine française et travaillées à Graulhet, ancienne capitale mondiale de la basane ( peau de mouton tannée pour la semelle de chaussures).»

Oyez , oyez, il organise les prochains samedis et dimanche après midi 8 et 9 avril 2017 une opération portes ouvertes de son atelier afin de présenter sa nouvelle collection de sacs cuir en présence de deux autres créateurs d’art contemporain.

En attendant, allez, vive le vélo !

Michel DOUMERC (30 mars 2017)