30/03/2016 – Qu’elles sont belles, ces vallées du Rance et du Tarn!

      Commentaires fermés sur 30/03/2016 – Qu’elles sont belles, ces vallées du Rance et du Tarn!

 

Qu’elles  sont  belles, ces vallées  du Rance  et du Tarn!

Mercredi 30 mars. 13H29, juste une minute  avant l’envol des Tamalous .Soleil appétissant et bruissements divers,  cuissards  courts et  maillots bicolores  du CRA …elle  est  belle et  loquace cette  assemblée  de  cyclos place Pelloutier!

Nous laissons  partir les autres  groupes pour  faire tranquillement  le  point sur le nôtre.Combien sommes  nous ? Beaucoup.«Cap’taine Claude » entraîne finalement  dans  son sillage…27 disciples dont sa consoeur Brigitte . La parité  femmes-hommes  reste   plafonnée dans ce groupe 3 à 7%. 2 Sur 28. Et dans les autres?

On démarre. Rue  de Jarlard, un automobiliste  des  plus  patients, certainement d’esprit «cyclophile»,attend un long moment pour remonter  notre   cortège .

Nous rejoignons Fontcouverte  par les bas  de  Cambon et les  hauts  de Bellegarde. Sacrée  côte que celle , dite  de Servy ou du Landas, menant au centre  du  village  avant d’emprunter  la 999 et  de plonger  vers Fabas. Comme le Tour .

« Je n’aime  vraiment  pas cette côte de Bellegarde » nous  dit  , avant  et  après l’avoir abordée, Grand Saint Bernard soi même .Jean de Cambon et moi , on acquiesce mais on se  remémorre surtout  les sueurs et souffrances passées liées à  celle  de Fontcouverte même  si, aujourd’hui, «et oui,   on se la  descend !».

Entre Fabas, Condomine, Ambialet et Villeneuve, nous roulons  à  un rythme  accessible  à  tous.Notre  groupe  a cependant  rétréci avant Bellegarde.On se  compte maintenant 19. D’autres escouades  de  cyclos nous  rejoignent  et nous  dépassent. Nous reconnaissons des jeunes  de l’Occitane Cyclisme Formation et  des  adultes, retraités de l’ASPTT. On fraternise tout en pédalant.

Ces petites routes respirent sereinement  le  vélo partagé. En sortie  d’Ambialet, un automobiliste n’en a  cure et , pour nous doubler,  s’avale agressivement la  bande  blanche  avant de faillir se retrouver  face à une  autre voiture.

Pause  à Villeneuve, entre l’église  et l’Hostellerie  des Lauriers. Concilabules  sur la suite. Un groupe s’en reviendra  vers  Albi. Nous poursuivrons à 9 le périple  vers Curvalle, par la route  de Plaisance.Brigitte  et Cap’taine Claude , Yvan le Normand, Grand Saint Bernard, Jean et Claude  de Cambon, Henri , Alain et moi.

Passé le pont, deux  côtes  s’avèrent  difficiles  mais chacun (e) y met du sien.La route est  belle.On y  croise très peu  de  véhicules. L’effort se maîtrise.
Entre Curvalle et Villeneuve, on  retrouve deux montées « respectables »  avant  de  connaître  une  vraie  récompense : deux petites routes à l’allure, parfois, de  chemins  cachés le  long  du Mousse, du Rance  et  de  son confluent avec le Tarn.

Qu’elles  sont  belles  ces  vallées , ici. On les a tellement  aimées qu’on a  bouclé les 35 kilomètres  du retour , entre Villeneuve  et Albi, en suivant Bernard (l’ami«Mobylette»), l’esprit libre  et la tête pleine de leurs images paysagères.

Un vrai partage d’émotions naturelles. Maintenant, on s’en repaît.vive le vélo

 

300316

Distance : 90 km
Durée : 4 h 16 mn
Dénivellé : 936 m