29/10/2017 – La Rando Calmejane et la demande de pardon

      Commentaires fermés sur 29/10/2017 – La Rando Calmejane et la demande de pardon

Dimanche 29 octobre 2017.Nous  sommes une  bonne  vingtaine  de  cyclos  et  de cyclottes  du CRA  à avoir  côché  cette date  sur nos   agenda avec pour  mention « La Calméjane  »et pour commentaire « RV immanquable ».

Cela, parce que notre Président  Grand Saint Bernard  a relayé, il ya dix  jours, un mail   du club des  supporters de Lilian Calmejane  .On a  été alléchés  par  les quelques mots d’explication   de cette manifestation inédite  se voulant de plus «  cordiale  et  rassembleuse ». Le ton est sans chichi, de  cette  simplicité qui va droit au cœur .On a  consulté  le  site et on a  été  encore plus séduits.

Quel plaisir, quel oxygène mental  de  se  dire  qu’ actif ou retraité  , on pédalera  en même  temps ou de concert -avec  des gamins   des écoles  de  vélos, avec  de jeunes  cyclos  , avec plusieurs générations  d‘adultes épris de vélo  et aussi  avec Lilou le  champion tarnais ( lotois aussi, n’est  ce  pas Joël ?)

Sa victoire d’ étape  sur le Tour de France a marqué les  esprits  par son brio. On le  sait  aussi sympa, accessible  et intelligent. La tête et les jambes tournent à bonne fréquence. Sa côte  de popularité constante  est de bonne  augure..

Quel  plaisir  aussi  de savoir qu’après les rando de 25 ou 66 Kms , on se  retrouvera tous  salle  du Quartz pour  partager  gâteaux et jus de fruits. «  De la  rencontre au partage », un bien beau programme !

Le Séquestre ,ce dimanche. donc . 9H .Je cherche  les potes et trouve  Francis, tout dépité . Il vient d’apercevoir plusieurs de nos copains prendre la poudre  d’escampette avant le  départ officiel  afin de  constituer  un grupetto convivial. Bien dans l’esprit  de  cette  rando  sans  chronomètre  ni  classement. Mais sans nous !

On se réconforte . « On va  rouler ensemble…on ne se  lâchera pas  sur 66 kms ».

C’est  l‘heure  du départ officiel. Regroupement  général sur le parking coloré.

De jeunes mamans et leurs petits  encouragent conjoints  et  papas enfourchant leur  vélo. Un petit  bambin  de  deux ans, Marius, s’intéresse  de près à mon vélo Barnabé. Je l’installe  sur la  selle  et  il se  couche  pour tendre les bras  vers le  guidon . Sa maman est  aux anges. Belle ambiance intergénérationnelle.

Lilian Calmejane est  entrain de  parler .Nous nous  approchons, Francis  et moi . Mon pote a tout prévu pour  une  photo en compagnie  de son « icône albigeoise ».

Il s’est  assuré  la  complicité d’ un autre  copain  pour faire office  de photographe, à  condition de  trouver l’appareil ou le téléphone mobile  adéquat.

Je  prête le mien  au  copain et rejoins Lilian et Francis. Le  champion  répond par  un sourire  à  notre souhait et se place le plus naturellement  du monde   au milieu de nous . Comme  s’il s‘agissait d’une photo entre amis  de longue  date .Il nous  enserre  de  ses longs  bras pendant  que  je  lui parle de Sauzet et  de Villesèque, deux villages du Lot qui, pour  des raisons  familiales réciproques, nous  sont  très  chers  à  tous  deux.

Voilà, après  quelques  hésitations, la photo  est prise. Elle ne peut être  que  belle,   cordiale  et  rassembleuse. J’imagine  la  joie de Francis et, rassuré  par  le  clic entendu, ne  doute pas une  seconde  de la réussite  de la prise.

Hélas,   hélas, l’angle  de la prise  de  vue  n’est pas le  bon  et  un long  voile  blanc remplace la  scène si attendue . Pardon, pardon, Francis ! Mea culpa !!

On se  concentre alors  sur  notre  rando. Départ  rapide à plus d’une  centaine. On reste  dans les  derniers, sans  coller  aux basques ( !!!)  des  gars  devant.

Le rythme  s’accélère . On s’accroche , d’autres  aussi  un tantinet  essoufflés mais les écarts   se  creusent irrémédiablement dans la  côte  de Florentin. Progressivement, on constitue  un groupe  de  6 , dont  Christine, nouvelle adhérente  affutée du CRA. En se  relayant régulièrement , on rejoint Cadalen ,Brens et  le hameau  de Pendariès-bas. La moyenne  dépasse   les 25kms/h .

En contournant Lagrave, on se dit  « le plus  difficile   est  fait » . Erreur, les  gentils organisateurs  ont   décidé de durcir un peu les 20 derniers kilomètres

On remonte vers les plateaux sans aller pour autant de  nouveau  jusqu’à  Cadalen . On a droit, en sens inverse, à   une  boucle autour  de Lasgraisses  avant  de rattraper Florentin   .

Reste pour l’atteindre  un bon petit rempaillou. En m’y  coltinant, je suis soudain rattrapé  par la voiture  jaune  du SJO et son conducteur attentif au moral  de  tous  les  cyclos du jour . «  Ca  va ? » me  demande t’il en souriant à travers la  vitre baissée de sa portière. Que répondre à tant  de sollicitude  si  ce  n’est par un « Ca va, bonne organisation , super !» Et , du  coup, j’appuie un peu plus  fort sur les pédales pour  terminer  ce casse-pattes un peu longuet.

Retour groupé  au Quartz autour  de 12H15. Lilian est  encore là  et  se  prête avec toujours autant  de naturel à  toutes  les  sollicitations. Il est  entouré .

Je retrouve Robert,  Joël, Bernard, Marie  et Claude. On est  tous  ravis  de  cette  matinée  et , certains, un peu  surpris d‘avoir pu  tenir une moyenne  horaire  nettement  supérieure à  nos relevés  habituels. A l’insu de leur plein gré ?

Belle matinée et belle preuve  des  vertus  du sport et des valeurs associées  du SJO , du club des supporters et de son champion résolument humain.

Un souhait  enfin : que Francis me pardonne pour la photo loupée avec Lilou. .Je lui ai certainement  brisé un beau moment, par manque  d’explications  puis de vérifications.

Pardon , Françis !

Michel Doumerc (30 octobre 2017°