Le feu aux pieds

      Commentaires fermés sur Le feu aux pieds

Nous sommes  dans la partie de la saison la plus chaude  et l’on commence à entendre que certains souffrent de feu au pieds.

Le feu aux pieds  est un échauffement des pieds qui  » brulent  »  avec comme conséquence d’arrêter le cycliste qui pose pieds à terre pour:
– arroser ses pieds et chaussures
– desserrer les sangles de ses chaussures
– marcher quelques mètres

Faisons le point :

La voute plantaire  est très bien irrigué par un faisceau de petites veines  , ce que l’on appelle « la semelle veineuse de Lejars« .

Le système veineux du pied est composé d’un systéme superficiel et d’un systéme profond.

Le sang veineux chargé de déchets , doit retourner vers le cœur pour être nettoyé  et oxygéné pour repartir vers les muscles .
La semelle veineuse  est repousse le sang vers le cœur à la marche  grâce à  » la pompe qu’est la voute plantaire  » .
Les pompes  ayant la charge de faire circuler le sang sont : le cœur , la voute plantaire , les muscles .
La voute plantaire  est sollicitée à la marche mais pas en cyclisme puisque le pied ne  » déroule pas  » …
Au pédalage les mollets se contractent et donc participent au retour veineux …

 Alors pourquoi peut on avoir  » le feux aux pieds en cyclisme  » ?

Les site de médecine  parlent des traitements :
immédiat :
– améliorer le retour veineux ( par la marche )
– supprimer les causes de compression
– desserrer les cales pieds ou sangles
– asperger les mollets d’eau froide

ou des traitements préventifs :
– limiter la surcharge pondérale
– corriger les troubles digestifs
– Corriger les pieds creux, plats  etc

En cyclisme il faut avant tout :

– avoir analysé ses appuis et défini le type de pied pour voir s’il faut apporter une correction ou un soutient. C’est le podologue qui s’en charge  après un examen ( s’il connait les contraintes du cyclisme ).

– éventuellement avoir analysé «  la qualité  » du retour veineux pour rechercher une insuffisance.

– avoir acheté des chaussures à son pied ( 80% de la population cycliste  a des chaussures trop grandes ) car si la chaussures est trop grande , et c’est souvent le cas car le cycliste ne sait pas acheter ses chaussures  et oublie  la langue française.

Lorsque le pied est serré  » devant  » cela veut dire que la chaussure manque de largeur  ..

Si le pied touche le bout de la chaussure devant c’est que la chaussure manque de longueur .
Alors pourquoi prendre une chaussure plus longue lorsque le pied est serré  » devant  »  et qu’il faudrait plus de largeur ?

C’est ce que font de trop nombreux cyclistes  qui vont ensuite devoir serrer les boucles micrométriques pour  « que le pied cesse de bouger dans la chaussure au pédalage « .
Si votre pied mesure 250 mm  l’intérieur de la chaussure doit mesurer 253 a 255 mm au plus . Cela veut dire que la longueur extérieure devra être de 260 mm au plus .
Pour le vérifier il suffit de poser la semelle de la chaussure contre un mur et de poser son pied dessus ..la semelle doit  être à peine plus longue que le pied  et pas 17 mm de plus comme j’ai déjà vu!

pied1

Une chaussure trop longue va  laisser le pied bouger  et pour arrêter cela le cycliste va serrer les sangles et ce faisant c’est le retour veineux qui va être freiné et qui va produire le  » feu aux pieds  » .

Sous les chaussures il faut régler les cales  et cela de manière à ce que l’appui de l’articulation du gros orteil soit à l’aplomb de l’axe de la pédaleou un peu en avant  ( entre l’articulation du gros et du petit orteil)  car cette zone est cartilagineuse et  rigide .
.
Si les cales se trouvent trop en AR de cette zone  l’appui va se faire dans une zone mole du pied  ..au pédalage on aura de nouveau  un frein au retour veineux qui provoquera le feu aux pieds.

Le réglage des cales est aussi important que la taille de la chaussure .

De plus il conditionne le pédalage et  peut être à l’origine de diverses pathologies directes ou indirectes:
– feu aux pieds
– compression du périnée
– douleurs lombaires
– tendinites du genou

Il faut bien entendu avoir des socquettes qui vont évacuer la chaleur  et là tous les bons magasins de sport ont des socquettes de cyclisme adaptées à la chaleur avec un renfort sous l’arche métatarsienne .

Si vous soufrez d’un mauvais retour veineux il faudra :

– voir votre podologue pour qu’il fasse des semelles internes qui vont favoriser le retour veineux en comprimant légèrement la voute plantaire  à l’appui et en relâchant l’appui à la remontée de la pédale .

– utiliser des  manchons de compression

– privilégier la vélocité pour activer le plus possible les muscles qui participent au retour veineux

– faire en sorte que votre position en selle favorise le pédalage véloce et non pas en force pour  limiter ce qui pourrait réduire le retour veineux

 Enfin pour les chaussures il faudra choisir des semelles de chaussures  plus ou moins rigides suivant l’intensité de votre effort  et votre pratique .  Cela ne pose pas de problème généralement et vous n’aurez pas les mêmes chaussures  si vous êtes cyclotouriste ou coureur élite..

Enfin prenez des chaussures claires qui ne retiendront pas la chaleur …