11/01/2017 – La Madeleine d’antan et les silex du chemin de Larroque

      Commentaires fermés sur 11/01/2017 – La Madeleine d’antan et les silex du chemin de Larroque

Mercredi 11 janvier 2017. La météo albigeoise , moins pire que prévu , reste cependant dissuasive. Le ciel gris et l’humidité persistante interdissent tout espoir de soleil et d’optimisme .

Place Pelloutier , à 13h30, la température plafonne à 5 ou 6 degrés .J’ entends bien un cyclo dire à la cantonade « eh, les gars, avec l’humidité qu’il y a …va falloir rentrer de bonne heure si on ne veut pas attraper la crève ! »mais sa réflexion rencontre peu d’ échos. La préoccupation immédiate porte sur le déplacement de notre habituel « enclos » à l’autre bout de la place .

« Mais qu’est ce qui leur a pris ,aux gars de la mairie , de lancer des travaux sur notre coin habituel … on peut plus garer les vélos et profiter du muret…ça va pas ! »

La rouspétance s’achève. Notre groupe 3 se constitue. On quitte Albi à onze, dont deux Jacques du 2. L’un reprend le vélo après plusieurs semaines d’inactivité , le second se ménage car il doit donner de la voix en soirée . Je retrouve huit des complices habituels .

Affirmer qu’on s’est aujourd’hui doté d’un capitaine de route serait exagéré. Simplement , il y a toujours un homme de tête -pas forcément le même-pour indiquer les prochaines directions .

La sortie s’avère surtout classique et un tantinet inattendue lorsqu’il nous arrive d’ emprunter quelque chemin de traverse .Résultat : Albi, Lagrave, Montans, Gaillac, les bas de Senouillac et de Labastide, Marssac , Albi . Soit 61,2kms, accomplis en 2h50’ et un dénivelé de 327m  .

On roule souvent par deux ,côte à côte . Jean me confesse de récents bons moments passés à table à Lagrave , précisément à la Table de Marie dont nous avions déjà parlé ensemble .

Christian R me raconte quelques bribes de ses ex 37 années (1963-2000) de coiffeur pour hommes du quartier de la Madeleine. « Les clients ne prenaient pas rendez-vous  et j’en avais du monde ! … Y ‘avait de l’ambiance dans le salon !…Quand je suis arrivé, c’était le quartier le plus ouvrier d’Albi. Il y avait les Houillères du bassin d’Aquitaine à Pélissier …. Y avait aussi les Ateliers Limouzy, la fabrique de limonades Raymond, le dépôt régional de la Coop. C’est fou ce que c’était industriel! Puis la mine a fermé, remplacée par la centrale. La VOA est partie ailleurs ..Le quartier a changé , il s’est construit… Ma fidèle employée a repris le salon .J ‘ai vraiment aimé ce quartier! »

A Montans, on délaisse Lisle sur Tarn au profit de Gaillac. La pluie persistante mais légère a déjà bien mouillé les vélos .Yvan, Jacques , les plus précautionneux, ont pensé à équiper leur machine de garde –boue arrière. Hubert arbore des semelles chauffantes.

La luminosité bat progressivement de l’aile. Plusieurs copains allument leurs feux arrière. Bernard, fin veilleur de lumières sur le web, active la lampe –torche de son guidon, son feux arrière de vélo et …d’un autre feu rouge à l’arrière de son casque .Il ne badine pas avec la sécurité présidentielle.

Entre Marssac et Albi-Fontlabour, près des locaux d’Albi Colis Service ,trois copains subissent quatre crevaisons en moins de deux kilomètres. A chaque fois, bravant le froid de plus en plus incisif, le groupe s’arrête et encourage les gars à la manœuvre.

Sacré chemin de Larroque, mouillé et gravillonneux . Les mains noires d’Yvan et d’Hubert et la jante du vélo de Jacques B se souviendront de tes petits silex.En attendant, allez, vive le vélo !

Michel DOUMERC

(11janvier 2017)