13/04/2016 – L’hôtesse cerbère de TARN et DADOU

      Commentaires fermés sur 13/04/2016 – L’hôtesse cerbère de TARN et DADOU

Mercredi 13 avril. Les prévisions météo s’avèrent disparates, hésitantes  entre  risques  d’averses orageuses  et ciel nuageux ou couvert. La fréquentation de la place Pelloutier s’en ressent.

Pas moyen, pour une fois, de  voir partir  les Tamalous.Ils ne partent pas  car…ils ne sont pas là. Hormis l’un, reconnaissable entre  tous  à  sa  longue barbe  blanche et sa  crinière , tout aussi  blanche, descendant loin derrière  le  casque. Je  ne  connais  pas  encore  ce Françis mais  déjà son look et  le  timbre  doux et posé  de  sa  voix me  séduisent. Et, chouette, il veut rouler avec notre groupe 3».

Sur la  place, les  conversations  tournent, bien évidemment, autour  de l’état  de  santé des   copains  récemment  amochés ou accidentés  sur  route (3) ou  au  réveil post opératoire compliqué(1). On formule tous les  vœux  de rétablissement.  Plus tard,en soirée ou le lendemain matin, Joelle nous transmettra  par  mail les dernières  nouvelles les concernant .  Courage à tous !

Notre groupe 3 quitte  Albi  à  12  , sous  la  conduite d’Alain, capitaine  déjà apprécié  pour son  calme et  ses envies  de  partager quelques  chemins  de  traverses ou ruelles  urbaines symbolisant histoire  et patrimoine

Nous  voici partis pour un périple d’environ 80 kilomètres. Albi, Le  Séquestre, Lagrave, Técou, Lisle  sur Tarn, Gaillac, Brens, Lagrave, Albi. Ambiance zen .Les  souvenirs les plus  forts concernent  deux faits, aux antipodes , l’un de l’autre.

  • D’abord, ce court moment  de pluie à Técou durant lequel nous  nous abritons  à  quelques   uns à l’entrée  extérieure du  bâtiment de la  communauté  de communes Tarn  et Dadou.

Soudain, une dame  arrive  de l’intérieur du bâtiment  , harnachée à l’oreille d’un micro casque d’écoute et téléphone  sans  fil, et nous  demande assez  fermement  de  ne  pas  obstruer l’entrée. Brr !… On se marre bien comme  il faut  une  dizaine  de minutes plus  tard, lorsque la pluie a  cessé.Et pour cause : entre  temps, personne  n’a  tenté  d’entrer car… personne n’est  venu  sur  le  parking.Mieux encore, un des rares bipèdes  sortant, certainement  un élu  local, membre de Tarn et Dadou a  pris  le  temps  d’un échange complice avec  nous .

  • Ensuite, cet autre  moment  de pur  délice durant lequel Alain, notre  coach  du  jour, nous  a  fait  traverser Gaillac par les petites ruelles  , entre l’abbaye Saint Michel et  le Parc  Foucault via le  quarier  des Portanelles. Qui  ne  connait  ce parcours  ne  peut  apprécier  Gaillac et  son patrimoine à  leur  juste  valeur !

Bon, j’allais  oublier  la  crevaison  de Grand Saint Bernard ,la petite  forme  de Jacques  de Trombinoscope  , la régularité  des  deux  sieurs  de Cambon …

Mouillés à Técou mais satisfaits au final  de  notre périple, on s’est  séparés  à  Albi avec une drôle de   pensée  pour  le  cerbère ..la  dame  de Tarn et Dadou. Pour elle, sans rancune, et pour  nous et les  copains momentément au repos auxquels on pense solidairement …allez, quand même….

vive le vélo