22/03/2017 – Saint -Lieux Lafenasse , le concile de Lombers et les  sourires  de Joëlle

      Commentaires fermés sur 22/03/2017 – Saint -Lieux Lafenasse , le concile de Lombers et les  sourires  de Joëlle

Mercredi 22 mars 2017. La météo reste  prudente en Albigeois.

Si  elle  ne prévoit pas  de pluie, elle n’annonce  pas  vraiment  le  ciel  dégagé  de  nos  sorties  de l’après midi. Les 15°envisagés vont aussi  nous  faire  fondre tant la température  rencontrée en sera  supérieure. Engoncés   dans  nos  vestes  d’hiver , on rentrera à domicile  plus  ou  moins  en sueurs.

Ce mercredi, je  retrouve enfin  le  CRA  et les  copains et copines après  plusieurs absences. Rayons de la roue arrière de mon vélo Barnabé en fugues répétées  ,quelques homériques matchs du Tournoi  des 6  Nations les samedi après midi , une météo nettement  plus  sympa  le  lendemain des habituels jours  de Rv à Pelloutier…les alibis  ne  manquent  pas… Un alibi  n’est pas une  excuse !

Brigitte, la petite Lorraine, me dit, d’un grand  sourire  mi-amusé, mi-mystérieux « ah Michel, si tu étais  venu dimanche à la  sortie  d’ouverture de la saison CODEP, tu en aurais eu des choses rigolotes à raconter. ! » Lesquelles ? Peut être  nous l’écrira t’elle  un jour, elle dont le récit sur le séjour 2016 en Corse reste  nostalgiquement dans nos mémoires et sur le site  du  club.

Muni  d’une nouvelle  roue gentiment prêtée  par l’ami Philippe Andouard , je m’incruste  avec Robert ,Jean Marc ( royal sur  son nouveau  vélo !), Hubert, Serge  et quelques  autre mâles dans le  groupe  « femmes » devenu  aujourd’hui, pour cause  de  faible  représentativité féminine °( à peine 20%), un groupe 4 à capitanat  basque. En route, on parlera déplacement  du couple présidentiel en Inde, récent débat télévisé, natation et graillou du  mardi, dramatique accident cyclo à Lescure …

Albi , les bas de  Cambon et une  des  côtes  vers Fréjairolles et les alentours de Fauch, Le Trivalou, Saint -Lieux -Lafenasse, Réalmont, Lombers, la voie  verte, la route du Grand Chêne vers  Dénat, Fréjairolles, Albi. Mon compteur affichera  74kms et 3H33  de  vélo, une petite pointe  à 51,7km/h. Et  le souvenir  cette  si  belle  et si petite  route entre  Saint Lieux Lafenasse  et Réalmont  -centre.

Saint Lieux Lafenasse  ou Saint Lieux Les bonnes  grâces ? On a  frôlé  la  chute  collective lors  d’un tourne à  droite  décidé à vitesse plus  que  respectable  au  dernier moment. Robert  a  su faire  preuve de  ( grande)  dextérité  pour éviter les  uns et les autres. En virevoltant efficacement . Ouf !

Halte  ravitaillement à Réalmont  devant  des  toilettes publiques  du plus  bel effet.  Traversée  de la  bastide  jusqu’à l’Intermarché ,emprunt  de la  route  de Castres sur  deux  cent mètres puis bifurcation vers une  autre petite  route ( froide ?) nous menant  finalement  après traversée  de la route  de Graulhet vers la voie  verte et Lombers.

Lombers. On évoque  son fameux  Concile, entré  dans l’histoire  comme  l’évènement  déclencheur  de la sortie officielle des Cathares de l’Église Catholique romaine et de la condamnation de leurs dogmes. Ils sont désormais considérés hérétiques et la répression  se met en place avec la bénédiction des papes. Le nom d’Albigeois donné aux Cathares semble donc  dû à la tenue de ce concile. N’empêche, la croisade  des Albigeois  n’en reste pas moins la  croisade  contre  les Albigeois.

Après la  voie  verte, on traverse avec prudence  la  route  départementale Albi-Castres pour rejoindre  le Grand Chêne  et Fréjairolles. « J’suis cuit », dit un haut dignitaire  de la sécurité  au CRA  .

Dans la  descente  vers Albi, on se  fait très gentiment  klaxonner «  Sûr que ce conducteur aime  le  vélo ! On dirait  qu’il nous  dit  bonjour»  me  suis-je-mis  à  penser, en menant le  groupe.

Gagné ! Le  conducteur  si  complice  est  en fait  une  conductrice connue  et   amie de tous  les  cyclos  albigeois. Et pour  cause…il s’agit de  Joëlle , notre ex présidente du CRA  chevauchant aujourd’hui  un vélo mécanique à 4 roues.  .Son sourire  et  ses  grands  saluts   font   chaud  au  cœur.

En attendant  de la  retrouver  sur  deux roues, allez, vive le  vélo !

Michel DOUMERC (22 mars 2017)