29/10/2016 – Mariage pour tous à « Aiguelèze-les douces châtaignes »

      Commentaires fermés sur 29/10/2016 – Mariage pour tous à « Aiguelèze-les douces châtaignes »

Samedi 29 octobre. Journée bénie dans le sud ouest par Hélios, le dieu grec du soleil. La météo y prévoit un après midi autour de 20 degrés. La place Pelloutier devrait normalement faire recette  vers 13h30.

C’est aussi un très heureux présage pour l’exceptionnelle sortie du jour de notre CRA. Nous avons rendez -vous avec les douces châtaignes grillées d’Aiguelèze, amoureusement préparées par Jean Paul Tamalou Ier et ses fidèles. On ne peut louper ce genre d’évènement cyclo-culinaire.

De plus, pour rejoindre l’ex grande base de loisirs des années 1980 (demandez quelques détails de l’époque à Octavio !), il est prévu de rompre avec les habitudes des départs par groupes supposés de niveau sportif.

Alors, place Pelloutier, debout sur un muret, tel Jean Paul Sartre sur son tonneau en 1968 à Billancourt ou François Hollande sur le toit d’une camionnette en 2012 devant une usine Alstom, François G s’époumone pour haranguer la foule . Ici, en l’occurrence, plus de 75 cyclos du CRA .

« …Ecoutez moi, on est nombreux, il est impératif de dénicher cinq capitaines de route volontaires pour créer cinq groupes hétérogènes … Et surtout, mélangez vous , n’hésitez pas , mélangez vous ! »

J’acquiesce, souris et souscris à ce zeste de mariage pour tous  vers « Aiguelèze- les douces châtaignes » .J’en profite aussi pour assouvir mon désir de rouler avec le plus mythique des groupes de cyclos : les T’as mal’où . Tamalous .Robert B, Toutoune et Octavio font de même .

Entre Albi, Marssac, les bas de Labastide de Lévis et de Senouillac, Gaillac, Brens et Rivières, en tchatchant de çi de là à une vitesse moyenne supportable par tous, nous découvrons visages et personnalités du club .

Maryse la bienveillante , Nanou – nouvelle convertie au vélo électrique- et Nadine ne nous délivrent que des compliments sur tous les hommes qui les accompagnent régulièrement au sein des Tamalous . « Pas vraiment matchos ! Sympas et épicuriens. » François et sa blanche crinière tentent exprès mais vainement de leur porter la contradiction  sur le premier point .On discute de manière tellement sympa qu’on en oublie qu’on pédale . On s’arrête un peu plus tard pour récupérer le reste du groupe .Et on repart tous ensemble . Dans la sérénité.

Claudy le trentenaire dont je remarque le nom sur le cadre de son vélo à dérailleurs manuels, me raconte sa passion du vélo et de la mécanique vélo . « j’ai 8 vélos dont un Peugeot de l’époque Thévenet avec un dérailleur d’une boite française, avant que Shimano et Campagnolo ne l’étouffent ! C’est un collector» . Il participe aux rencontres « vélo vintage » .

Un collègue cyclo ,sexagénaire ,m’explique posément comment il se prémunit des signes avant coureurs d’Alzeihmer . Un autre , septuagénaire, me raconte son passé de( très) bon coureur de cyclo-sportives – « je me plais bien dans ce groupe et je me fais un peu mal tout seul dans les côtes avant d’attendre les copains ». Un troisième ,quadragénaire ,me dit se remettre progressivement au vélo .L’ambiance des Tamalous le ravit . « On a le temps de discuter de tout et de rien ! »

Maryse m’apprend que deux Tamalous affichent chacun 85 printemps .L’un des deux délaisse encore le vélo électrique . Résistera t’il longtemps alors que sept ou huit de ses jeunes collègues sont en train de s’équiper chez l’ami Philippe Andouard ? Est-ce le début d’une nouvelle vague de cyclos terrassant  ainsi les pièges de l’âge  ?

Nous voici à Aiguelèze , sur l’aire de pique nique .Belle affluence . D’autres membres sont aussi venus accompagnés de leur conjoint(e)  et sans vélo.

Tamalou Ier ( Jean Paul) est aux commandes d’un imposant grilloir à manivelle , escorté de son fidèle assistant . Depuis 13h15 , ils officient royalement  pour faire déguster ce qui fut , longtemps considérée comme «  la viande du pauvre »  et est devenue met renommé par tous .

On déguste ces châtaignes lotoises grillées , un gobelet de breuvage non alcoolisé à la main .Moment appréciable et apprécié où se nouent de nouvelles complicités , où aller vers les autres sans aucun à priori se fait spontanément  .

Belle journée .Allez, vive le vélo !

Allez sur l’album photo de la journée