Longues et décalées de l’année 2021

      Commentaires fermés sur Longues et décalées de l’année 2021

L’année cycliste a été ponctuée de sorties diverses et variées
Il y a bien sur les sorties que l’on qualifiera d’ordinaires les trois jours de la semaine au départ de La Milliassolle.
Nous avons également des sorties voyages comme la semaine en Espagne ou celles organisées avec un organisme de voyage.
Sans oublier les séjours comme les cyclo-montagnardes (avec François aux manettes) ou les séjours sportifs que Joelle sait nous dégoter.
En plus de tout cela, le CRA a en son sein un certain Pascal, une force d’organisation de longues randonnées qui a su nous concocter pas moins de 17 sorties longues ou décalées et même certaines “spéciales”
Essayons d’en faire un petit bilan.
Pour construire la saison, il commence par des sorties plutôt plates pour aller vers les plus escarpées au sommet de la saison.
Dès le 17 mars la sortie vers Granague (vallée du Girou) a rassemblé 22 cyclos en deux groupes et la version plus courte les coquillous , 11 cyclos.
Tout commençait donc très bien, mais le Covid passa par là et nous imposa de rouler en petits groupes.
Donc, la sortie à Varennes le 3 avril se fit en quatre groupes pour la version longue et deux autres groupes pour la version courte (Soit 30 au total)
Les contraintes sanitaires ont aussi contraint Pascal a inventé une sortie autour d’ALBI. Nous avons donc traversé les 16 communes de la Communauté d’agglomération le 14 avril en deux groupes de sept.
Ces activités ont permis au club de continuer de pérenniser les rencontres entre membres.
Dès que nous pouvons, le 5 mai, la sortie vers Montricoux bien que vallonnée permet à 12 Cyclos de rouler dans un groupe unique
La saison passée nous avions remonté le Dadou de l’embouchure vers Teillet . La sortie suivante va nous conduire à sa source près de la vierge de Roqueceziére
C’est le 19 mai que les 10 membres du CRA vont effectuer cette véritable étape de montagne.
Vient ensuite la seconde longue étape montagneuse qui nous amène à Camarès : c’est le 3 juin que deux groupes de 10 à 15 cyclistes vont profiter des belles routes de l’Aveyron et de ses curiosités (abbaye de Sylvanes, rougier de Camares)
La traditionnelle sortie des Bastides (sous la férule de notre ami Raymond Sabaut) avec le repas au restaurant nous ramène vers la plaine. C’est ce jour là que nous aurons le record de participants pour une longue : près de 40 le 19 juin.
Le 26 juin, le programme qui nous attend trotte dans la tête de Pascal depuis un bon moment.
En effet, le Tarn possède la plus longue départementale de France : la D 53 qui part approximativement de Labruguiére pour arriver dans la région de Bor et Bar.
Divisé en deux étapes montagnardes, le projet a l’air réalisable.
Entre le 26 juin et le 21 juillet ce sont de 15 à 20 Cyclos qui ont traversé le Tarn pour cette belle expérience.
Certains se souviennent bien de ces sorties : n’est ce pas Jean Michel qui a eu besoin de la voiture d’assistance (😀) ou même Pascal que j’ai vu à la limite des crampes pour la première fois!
Le 5 juillet c’est en partant de Labruguiere que nos 2 groupes (5+10 vélos) vont aller vers le sud au pied des remparts de la cité de Carcassonne avant de revenir passer la montagne au retour!
Le 11 août ce sont les vallées du VIAUR et du CEOR qui auront la visite de nos cinq groupes
Le 28 août, c’est encore une sortie décalée au Mont Aigoual. Pas forcément la plus dure, mais la plus haute de la saison. Au départ les croissants de Michel ont donné de l’énergie à tout le monde. Les 16 participants sont montés de manière assez régulière au sommet de cette belle difficulté. À noter un groupe de trois qui a fait la longue moyenne et est bien sûr monté en haut du mont Aigoual.
Le 22 septembre pour se remettre de la coupure de l’été une mi -longue est programmée dans le sud (Magrin) avec un départ vers 12h30
Cette formule et ses 120 km sont sûrement à étudier car entre le groupe un et le groupe deux il y a eu 29 participants.
Le 29 septembre à St Izaire, deux groupes font la longue et un autre la semi longue pour un total de 18 membres du club
La décalée au départ de Villemur le 16 octobre pour aller dans La Lomagne, assez plate a vu un groupe unique de 12 cyclos alors que la mi-longue a été effectuée par un groupe de trois.
Enfin, l’avant dernière longue qui nous a conduits à la Salvetat Belmontet fin octobre (le 27) a vu un groupe unique de 15 Cyclos.
Et pour conclure, la dernière idée de génie de Pascal : longer la A68 d’Albi à St Sulpice par le nord à l’aller et par le sud au retour! Bien sûr en cette saison nous avons roulé dans le brouillard la première heure et un beau chemin blanc a provoqué de multiples crevaisons
— Cependant dans l’ensemble, nous avons eu une météo assez favorable.
Il faut dire que la seule fois où elle a été annoncée très mauvaise, nous devions aller dans le Lot (chez notre ami Michel) et que nous avons annulé la sortie.

Merci à tous les participants. En espérant donner envie à d’autres membres de se joindre à ce type de sortie.